Depeche Mode Forum S'enregistrer Se connecter pour vérifier ses messages privés Profil FAQ Liste des Membres Rechercher Groupes d'utilisateurs
Depeche Mode Forum
Information WIR TANZEN MIT FASCHISMUS

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Depeche Mode Forum » Bla-Bla   
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
AuteurMessage
philippe

Community Manager





Inscrit le: 12 Mar 2004
Messages: 4636
Lieu : entre la seringue et mon vélo

Sujet du message: WIR TANZEN MIT FASCHISMUS Répondre en citant

Eurojust veut mettre Skype sur écoute

Eurojust (nouvel organe de l’Union européenne chargé d’améliorer l’efficacité des autorités compétentes des États membres dans leur lutte contre les formes graves de criminalité organisée transfrontalière) veut étudier la faisabilité de mettre Skype sur écoute. Les messages Skype sont en effet cryptés et échappent donc aux techniques classiques d'écoute téléphonique.
Eurojuste justifie sa démarche en affirmant souhaiter lutter plus efficacement contre les groupes criminels et terroristes. La voix sur IP serait notamment utilisée par la Mafia italienne. Skype estime pour sa part regrettable de ne pas avoir été contacté avant la publication d'Eurojust...

Sources:

01
02
03

"EINS, ZWEI, DREI, VIER
BRUEDERCHEN, KOMM TANZ MIT MIR"
_________________
Audi, vide, tace, si vis vivere (in pace)
Posté le:
Ven 27 Fév 2009 à 13:59
Top of PageVoir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web du posteur
philippe

Community Manager





Inscrit le: 12 Mar 2004
Messages: 4636
Lieu : entre la seringue et mon vélo

Sujet du message: Répondre en citant

"En route pour la translantation de puces"

A Spring, près de Houston, 28.000 enfants ont reçu un badge muni d’un chip qui permet de savoir quand ils montent dans le bus de ramassage scolaire et quand ils en descendent.

Connue sous le nom de RFID (Radio Frequency Identification), cette technologie est en pleine croissance. Elle permet de suivre à la trace le bétail ou les caisses déplacées dans les entrepôts de WalMart (ainsi que les munitions que l’armement que les États-Unis déplacent de par le monde).

Le prétexte est de faciliter la récupération d’en enfant kidnappé (comme si les kidnappeurs étaient trop bêtes pour jeter le badge). Certains responsables d’établissements envisagent de s’en servir pour savoir qui va au cours et qui se défile.

Pour limiter les risques d’erreur dus à la perte ou à l’oubli fréquents chez les jeunes, les partisans de la technologie envisagent – sérieusement – d’implanter les chips sous la peau des gamins. C’est légal depuis le mois d’octobre.


Le district de Brittan dans le nord de la Californie vient d’adopter la même politique.

Selon Silicon.com :

The RFID chips are worn around the neck in the form of ID badges and can be used to monitor where the children are on school grounds, and carry the child’s name, photo, grade and unique school ID number.
A recent letter sent home to parents from the school said: “It is important the badge be worn at all times during school hours. This additional step will help keep your child safe while at school.”


Certains parents ont protesté et ils ont le soutien de la Electronic Frontier Foundation qui dénonce le danger de voir les écoles se transformer « en réseaux de surveillance omniprésente ».

Implantées comme système de sécurité au Mexique

Pour l'heure, les puces n'ont pas encore trouvé leur place dans les hôpitaux américains, poursuit un représentant de la société. Pour les inciter à les adopter, elle compte tout bonnement faire don de scanners, coûtant 650 dollars l'unité, à 200 centres de traumatologie.

D'autres pays ont en revanche déjà adopté la technologie. Au Mexique, plus de 1.000 patients se sont fait implanter une puce Verichip. Et le ministère italien de la Santé les teste dans plusieurs hôpitaux.

Mais les produits conçus par Applied Digital trouvent d'autres applications que l'on pensait jusqu'ici réservées aux animaux ou aux produits. Des sociétés les utilisent comme outils d'authentification pour renforcer la sécurité et le contrôle d'accès. Toujours au Mexique, le ministre de la Justice et 200 de ses collaborateurs se sont fait injecter une puce pour contrôler l'accès aux zones sensibles où des documents confidentiels sont conservés.

En juillet dernier, Applied Digital indiquait avoir vendu environ 7.000 de ses Verichips; sur ce nombre, 1.000 ont été injectées dans des corps humains, selon l'entreprise. Elle s'est refusée à fournir des chiffres plus récents, ainsi que le prix de ses puces.

Risques de fuites incontrôlées

Dans son étude, la FDA s'est penchée sur les enjeux que pose cette technologie pour la vie privée, indique Applied Digital. Notamment les risques éventuels de divulgation des informations médicales personnelles sans autorisation. Mais ce feu vert n'est pas là pour rassurer les défenseurs des libertés individuelles.

C'est le cas de Roger Clarke, un activiste australien qui s'oppose depuis plus de dix ans à ce type de technologie. «On va d'abord mettre une puce aux personnes qui sont régies par les institutions, car elles sont prisonnières et on a un pouvoir sur eux. Mais viendra ensuite le tour des grands-mères atteintes de sénilité.»

Et d'alerter également sur les risques de fuites au quotidien, entre la puce et tout capteur de signal radio. En effet, étant donné le nombre croissant de scanners RFID qui vont se développer un peu partout dans notre vie quotidienne, les risques de dérapage sont très importants, renchérit David Vaile, directeur d'un institut de recherche juridique (Cyberspace Law and Policy Centre) de l'université de Nouvelle-Galles du Sud en Australie. Sans compter qu'une fois en place, difficile de retirer une puce.

Quoi qu'il en soit, il estime qu'un palier a été franchi dans les esprits, et c'est peut-être le plus important: «Si vous sautez dans de l'eau bouillante, vous en ressortirez aussitôt. Mais votre réaction ne sera pas la même si l'on élève la température progressivement. On a l'impression d'être passé aujourd'hui au niveau supérieur, et l'eau n'est plus du tout à température ambiante - elle se réchauffe carrément».

Enfin ce juriste note que la loi américaine Patriot Act, nouveau socle légal de la lutte antiterroriste aux États-Unis, demeure floue concernant les types d'informations qui sont protégés, ou d'ores et déjà en circulation...



Source:
http://www.zdnet.fr/actualites/telecoms/0,39040748,39177951,00.htm

"EINS, ZWEI, DREI, VIER
BEIDE HAENDE REICH ICH DIR"
_________________
Audi, vide, tace, si vis vivere (in pace)
Posté le:
Ven 27 Fév 2009 à 14:26
Top of PageVoir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web du posteur
philippe

Community Manager





Inscrit le: 12 Mar 2004
Messages: 4636
Lieu : entre la seringue et mon vélo

Sujet du message: Répondre en citant

La géolocalisation Google Latitude représente-t-elle une menace?

Le programme soulève des interrogations sur ses éventuelles conséquences : atteinte à la vie privée, ciblage de publicités, recoupement d’informations…

La firme de Mountain View a annoncé pouvoir géolocaliser (sur une carte) une personne grâce à son téléphone portable ou tout autre matériel bénéficiant de communications radio. L’application appelée Latitude est, en fait, une extension de la capacité qu’ont les mobiles à pouvoir être localisables sur GoogleMaps, par GPS (satellite) ou par triangulation (entre au moins trois émetteurs radio GSM ou bornes wi-fi).

Cette application ne manque pas de soulever certaines inquiétudes. La possibilité de localiser une personne permettrait tout d’abord de le cibler par des publicités qui pourraient l’intéresser : "Connaître votre position à un instant t est une donnée fondamentale pour qui veut vous envoyer des publicités ciblées, et donc ayant plus de valeur pour l'annonceur et pour Google", rapporte un contributeur du blog du Figaro.fr.

De même, l’ONG Privacy International a établi quelques scénarios intéressants. Par exemple, elle relate qu'un employeur peu scrupuleux pourrait fournir un téléphone de fonction à ses employés sans les prévenir que Latitude y est installé. De même, on pourrait voir fleurir des situations comme celle d'un conjoint jaloux qui installerait l’application sur le terminal mobile de sa moitié pour connaître tous ses déplacements… Des scénarios loin d’être improbables.

Une autre inquiétude subsiste sur le risque de croisement de données en ligne. Il est aisé de coupler de nombreuses applications et informations présentes sur le Web (photos, commentaires, vidéos…) .

De même, la convergence des services proposés notamment par Google peut être d’une fantastique utilité. Un intérêt qu’il est important de tempérer en se demandant comment seront utilisées (ou détruites) ces informations dans 3 ou 5 ans voire dans 10 ans...


Le risque n’est alors plus seulement d’un Big Brother anonyme mais d’une mise sous surveillance volontaire. Chacun ayant presque l’obligation d’avoir une identité numérique propre sous peine de ne pas exister… socialement.

Olivier Robillart

Sources:

Plus de 50 liens ....

"EINS, ZWEI, DREI, VIER
MEINE FREUNDE, TANZ MIT MIR"
_________________
Audi, vide, tace, si vis vivere (in pace)
Posté le:
Lun 02 Mar 2009 à 14:19
Top of PageVoir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web du posteur
philippe

Community Manager





Inscrit le: 12 Mar 2004
Messages: 4636
Lieu : entre la seringue et mon vélo

Sujet du message: Répondre en citant

"En route pour la translantation de puces - II"

Fabriquée par la société américaine Applied Digital Solutions, la puce "Digital Angel" permet l'identification et la localisation par satellite des individus. Il s'agit d'une puce électronique de la taille d'un grain de riz et qui est implantée sous la peau. Elle est aussi capable de renvoyer des informations biologiques sur son porteur (température du corps, rythme cardiaque, etc).



Une autre version de la puce appelée "Veripay" a été présentée en Novembre 2003 au salon ID World à Paris. Elle permet d'y inscrire des données personnelles en vue de servir de carte d'identité ou de carte de crédit.

Déjà, une troisième version de la puce, Verichip, est implantée sur le bétail pour en assurer la "traçabilité". Bientôt le bétail humain lui aussi sera parfaitement "traçable", dès qu'un nouveau "11 Septembre" fournira le prétexte pour rendre la puce obligatoire, au nom de la "sécurité".

De multiples moyens sont actuellement utilisées pour préparer l'opinion publique à accepter la puce, et pour réduire la répulsion instinctive à l'intrusion d'objets matériels dans le corps. D'où les efforts des médias et de l'industrie culturelle pour populariser les piercings, les implants en silicone, ou encore les anneaux gastriques (comme solution à l'obésité).

Pour rendre la puce désirable et "tendance", une discothèque de Barcelone (voir plus loin) dirigée par un américain propose déjà à ses clients de se faire implanter pour 100 euros afin de pouvoir payer les consommations au bar sans argent (voir l'article à ce sujet dans les "Brèves nouvelles des Maitres du Monde" ). Mais la méthode la plus largement utilisée est de populariser la puce grâce à des prétextes médicaux. Des hopitaux américains encouragent déjà les patients à se faire greffer une puce contenant leurs données médicales personnelles (groupe sanguin, traitements déjà en cours, etc), dans le but d'éviter les risques d'erreur dans l'identification et traitement des malades. Les implants seront aussi proposés pour une surveillance médicale à distance avec envoi automatique d'une alerte au médecin en cas de problème.

A terme, les implants électroniques permettront de contrôler directement les esprits en modifiant le fonctionnement du cerveau, et donc, l'humeur, les émotions, les pensées et le comportement.

Domotique (24-08-1998)

Kevin Warwick, chef du Département de Cybernétique à l’Université de Reading en Angleterre, s’est injecté un implant de 23 mm par 3 mm dans l’épaule gauche le 24 août 1998. Il s’est autoproclamé le «premier cyborg». L’implant s’avère être un appareil d’identification avant tout. Une série de senseurs placés dans son département et dans sa maison peuvent détecter sa présence et interagir avec lui d’une façon rudimentaire. Par exemple, quand il entre dans son bureau, son ordinateur s’exclame : «Bienvenue, Professeur Warwick» et sa secrétaire peut suivre tous ses déplacements sur son écran d’ordinateur. «Les humains dominent actuellement» déclarent Warwick. «Les robots peuvent penser comme des insectes. Dans cinq ans, ils seront au niveau des chats. Dans dix ans, comme les humains». Ce scientifique ne gardera l’implant que 10 jours, au cas où la capsule de verre de l’implant se casse. Il prend également des antibiotiques pour prévenir une probable infection.

Depuis cette première expérience, Microsoft a mis au point une domotique dans leur bureau où l'environnement varie en fonction de l'humeur de la personne circulant dans les lieux. Une fiche de préférences (musique, lumière, couleur, odeur,...) a été mise en oeuvre pour que ces données suivent les personnes les possédant.

Anti-kidnapping (?-?-2000)

Des dignitaires italiens qui craignent d’être kidnappés (par des malfaiteurs…terrestres) se sont injectés des microprocesseurs afin que la police puisse les retrouver s’ils étaient kidnappés . L’implant – appelé Sky-Eyes – fut développé par les services de renseignements israëliens. Le quotidien romain «La Repubblica» décrit cet implant comme une «adaptation biologique» du système GPS (voir – plus loin - le paragraphe sur le GPS). Sky-Eyes est vendu par une compagnie appelée Gen-Etics.


Lancement des implants auprès des jeunes dans un nightclub (09.06.2004)

Pour préparer le terrain aux futures implants obligatoires de localisation et d'identification, le mieux est de viser en priorité les jeunes (les adultes de demain), en donnant aux implants une image "mode" voire "glamour". Déjà, la mode des piercings a permis d'atténuer la répulsion instinctive contre l'introduction d'objets étrangers dans le corps.

Une nouvelle étape a été franchie avec un night-club de Barcelone (le Baja Beach Club) qui propose à ses clients de se faire implanter sous la peau une puce d'identification pour payer leurs consommations. Ainsi les clients peuvent venir en boite sans emmener avec eux leur portefeuille ou leur carte de crédit.

L'implant est vendu au client pour 125 euros. Pour rendre désirable un produit inutile ou nuisible, une méthode efficace est de le positionner en tant que "must", en lui donnant un prix relativement élevé, afin que ceux qui ne peuvent l'acheter envient le petit nombre qui le possède déjà. Après quoi, quand le prix baisse, tout le monde se jette sur le produit, même si il ne correspond à aucun besoin réel.

Le patron de la discothèque, Conrad Chase ainsi que 10 clients se sont déjà fait poser l'implant, une puce "VeriChip" fabriquée par Applied Digital Solutions. Cette puce est déjà utilisée depuis quelques années pour marquer le bétail et en assurer la traçabilité. Et c'est la même chose qui attend demain le "bétail humain".

Les implants d'identification et de localisation par satellite existent déjà. Ils sont opérationnels, et sont à peine plus gros qu'un grain de riz. Il n'attendent plus que d'être rendus obligatoire, dès que le terrain aura été suffisamment préparé, et qu'un attentat nucléaire aura fourni le prétexte pour imposer cette puce au nom de la "sécurité" et de la "lutte contre le terrorisme".



Des écoliers japonais surveillés par des puces RFID (*) (12.10.2004)

Le Japon a commencé à tester de petits "mouchards" électroniques permettant de surveiller à distance les allées et venues des élèves, officiellement afin d'améliorer leur sécurité.

Chaque fois qu'un élève de l'école primaire Rikkyo passe la porte d'entrée, une étiquette en plastique située dans son sac à dos envoie un message à un ordinateur, qui enregistre l'heure exacte à laquelle l'élève entre ou sort de l'établissement. Quelques instants plus tard, ses parents reçoivent ces informations par courrier électronique ou sur leur téléphone portable.

Chaque étiquette contient une puce électronique RFID qui intègre une petite antenne, ce qui lui permet d'être lue à distance par des scanners adaptés. Le système peut lire jusqu'à 100 étiquettes simultanément, chacune produisant un signal particulier. Le système servira également à une autre utilisation: quiconque entrera dans l'établissement sans étiquette déclenchera une alarme.

Les responsables de l'école espèrent que la technologie d'identification par fréquence radio (RFID) servira de système d'alerte précoce pour signaler rapidement tout cas de disparition d'enfants. Selon le principal de l'école, "cela n'empêchera pas les crimes contre les enfants. Mais sans les étiquettes électroniques, nous pourrions ne pas savoir qu'un élève n'est pas arrivé à l'école avant de faire l'appel."

Cette technologie, également testée par une autre école de l'archipel, permet à l'établissement et aux parents de savoir si un élève arrive en retard le matin ou s'il met plus de temps que d'habitude pour rentrer à la maison.

Mis au point par la société Fujitsu, ce système commence à se généraliser dans le monde. Des entreprises l'utilisent pour surveiller des marchandises, des automobilistes passent à des péages sans s'arrêter grâce à des cartes RFID prépayées et la compagnie aérienne Delta Airlines prévoit d'adopter un système de gestion des bagages basé sur cette technologie aux Etats-Unis. Les magasins américains Wal-Mart s'attendent à ce que les produits d'une centaine de ses fournisseurs intègrent la puce électronique depuis 2005.


Dans un proche avenir:

Une puce implantée derrière l’œil d’un sujet qui enregistrerait toutes les pensées et sensations d’une personne durant sa vie est en cours de développement en Angleterre. «C’est la fin de la mort», déclare Chris Winter, scientifique chez les British Telecom’s. Il prédit que d’ici trois décennies, il sera possible de revivre la vie d’une personne décédée via un ordinateur. L’équipe de Winter, composée de huit scientifiques au laboratoires Heath Marlesham des Telecom’s près d’Ipswich, ont surnommé l’implant «The Soul Catcher». Si une personne vit durant 80 ans, les informations à recueillir se montent à 10 terrabytes, l’équivalent de 7,142,857,142,860,000 floppy disks, selon le futurologue Ian Pearson. Dans 30 ans, selon ses estimations, l’implant sera capable d’une telle capacité de stockage.«Cet implant serait comme la boîte noire qui équipe les avions» conclue Winter.


(*) Banalisation du RFID:

- Accès aux transports publics (Grenoble, Paris, Nancy, TER Lorraine, Bruxelles, Montréal, Luxembourg...).
- Contrôle des forfaits dans les stations de sport d'hiver.
- Suivis industriels en chaîne de montage.
- Inventaires : Une analyse académique effectuée chez Wal-Mart a démontré que la radio-identification peut réduire les ruptures d’inventaire de 30 % pour les produits ayant un taux de rotation entre 0,1 et 15 unités/jour. Carrefour y es passé il y a plus de 6 mois ....
- Saisie automatique d’une liste de produits achetés ou sortis du stock.
- L’Office de Tourisme des Hautes Terres de Provence (Alpes-de-Haute-Provence) a créé des promenades où les familles vont de lieux en lieux, en glanant des indices que leur dévoilent de faux rochers, dans lesquels sont dissimulés des haut-parleurs, qui se mettent en marche lorsque une puce (collée sur un livret « magique ») en est approchée.
- Dans des universités comme Cornell, des cartes à radio-identification permettent aux étudiants de l’université d’accéder sans formalité à la bibliothèque vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept. Les livres sont munis eux aussi de radio-étiquettes, ce qui élimine toute perte de temps administrative lors des emprunts. Plusieurs bibliothèques sont également équipées aux Pays-Bas, où, depuis le 1er janvier 2004, chaque ouvrage acheté comporte une radio-étiquette (à base d’une puce SLI de Philips). En France, plusieurs bibliothèques ont elles aussi franchi le pas et s’équipent de matériels de radio-identification. Le mouvement est en réelle accélération, en raison du grand intérêt fonctionnel que présente cette technologie pour les bibliothèques et du prix des étiquettes, en baisse perpétuelle.
- La gestion des parcs de Vélib' à Paris et de Velo'v à Lyon utilise des puces de radio-identification.
- De nombreuses épreuves populaires de course à pied (comme le marathon de Paris ou le semi-marathon Marseille-Cassis) ou de cyclisme (Tour de France) ou de roller utilisent des puces de radio-identification fixées sur une chaussure, le cadre, ou le dossard de chaque participant, permettant ainsi le chronométrage individuel lors du passage des lignes de départ et d’arrivée.
- Lecture audio de livres pour enfants.



"EINS, ZWEI, DREI, VIER
RUNDHERUM, DAS IST NICHT SCHWER"
_________________
Audi, vide, tace, si vis vivere (in pace)
Posté le:
Lun 02 Mar 2009 à 14:52
Top of PageVoir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web du posteur
bongmute

Staff





Inscrit le: 09 Mai 2003
Messages: 4430
Lieu : Milky Way

Sujet du message: Répondre en citant

Ce que j'aimerais, c'est une puce implantée dans la tête, pour être connecté au net en permanence.
Et je suis sérieux.
_________________
shinji.be | dmtvarchives.com | @bongmute
Posté le:
Lun 02 Mar 2009 à 16:28
Top of PageVoir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web du posteur
philippe

Community Manager





Inscrit le: 12 Mar 2004
Messages: 4636
Lieu : entre la seringue et mon vélo

Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour ta réponse et de ta lecture. Very Happy

Puis-je savoir ton point de vue sur le résultat d'une telle démarche qui deviendrait globale, généralisée pour tous?

Es-tu conscient que le confort qui te serais conféré, pourrait être un danger pour toi, tel un bugg, un cheval de Troie ou un virus qui te soit envoyer par retour? Le risque que ton intimité soit violée au plus profond de toi même....

Quel est ton sentiment à propos de tout çà? Comment tu te positionnes ...

"Vas-y de bon coeur, je suis assis"
_________________
Audi, vide, tace, si vis vivere (in pace)
Posté le:
Lun 02 Mar 2009 à 17:11
Top of PageVoir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web du posteur
STUMM






Inscrit le: 03 Déc 2002
Messages: 7858

Sujet du message: Répondre en citant

généraliser ça, c'est selon moi l'ultime atteinte aux libertés et à la protection de la vie privée Confused
_________________
Angels never die... Get ready for a new era
www.playingtheangel.com
Posté le:
Lun 02 Mar 2009 à 17:51
Top of PageVoir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web du posteur
philippe

Community Manager





Inscrit le: 12 Mar 2004
Messages: 4636
Lieu : entre la seringue et mon vélo

Sujet du message: Répondre en citant

C'est ce que je tente de développer dans ce topic. Nos peurs collectives qui tentent à être généralisées et uniformisées avec le communisme des affects (impact médiatique, ect...), nous pousses à agir dans la précipitation sans penser à l'accident ou à l'aléatoire. Nous pensons que le virtuel est une référence absolue sans croire à un seul instant aux dérives, accidents,...

Inventer le Titanic, c'est inventer son naufrage. Chaque accélération a son crash.

Il suffit de voir les émotions que génèrent l'actualité. Il y a une immédiateté de l'instant, de l'impact, de l'émotion. aucune remise en question. Tout est calibré. Uniformisé.
Warwick est parti d'une démarche simpliste et sponstanée sans se poser la question de cette petite révolution. Il y a un processus qui est mis en route. A chaque franchissiements de vitesse et/ou de nos peurs, le processus s'accélère et se met en place.

L'hystérie collective nous pousse à fuir de l'avant sans remettre en question Le Progrès. Le Progrès est notre nouvelle unité de mesure universelle.

C'est la peur qui dirige notre futur. La peur individuelle est tout à fait humaine. La peur collective nous a amené les guerres. Maintenant, la peur collective est partout et à chaque instant. Par souci de sécurité ou pour calmer nos peurs, nous nous greffons au progrès...

P.ex. la domotique sert également à greffer nos lieux, espaces, .. à ce progrès. Nous nous avachissons de plus belle (meûh). Nous nous sédentarisons. Les espaces viennent quotidiennenement à nous et plus l'inverse.

"Deus Ex Machina"
_________________
Audi, vide, tace, si vis vivere (in pace)
Posté le:
Lun 02 Mar 2009 à 18:02
Top of PageVoir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web du posteur
bongmute

Staff





Inscrit le: 09 Mai 2003
Messages: 4430
Lieu : Milky Way

Sujet du message: Répondre en citant

philippe a écrit:
Puis-je savoir ton point de vue sur le résultat d'une telle démarche qui deviendrait globale, généralisée pour tous?

J'ai toujours été pour la liberté individuelle et le serai toujours.
Je n'aime ni les obligations ni les interdictions.


philippe a écrit:
Le risque que ton intimité soit violée au plus profond de toi même....

Dans la tête la puce, j'avais dis !
_________________
shinji.be | dmtvarchives.com | @bongmute
Posté le:
Mar 03 Mar 2009 à 0:46
Top of PageVoir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web du posteur
philippe

Community Manager





Inscrit le: 12 Mar 2004
Messages: 4636
Lieu : entre la seringue et mon vélo

Sujet du message: Répondre en citant

bongmute a écrit:

philippe a écrit:
Le risque que ton intimité soit violée au plus profond de toi même....

Dans la tête la puce, j'avais dis !

Euh, intimité ≠ cucul, bibite ou tout autre chose que le descence réprime d'exhiber. Le cerveau me semble bien appartenir à mon intimité. Imagine un implant au cerveau pouvant interagir avec l'environnement du net... on peut imaginer aisément que des infos venant vers toi peuvent profiter de ton être réel ou de ton psychisme... non?
_________________
Audi, vide, tace, si vis vivere (in pace)
Posté le:
Mar 03 Mar 2009 à 10:13
Top of PageVoir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web du posteur
bongmute

Staff





Inscrit le: 09 Mai 2003
Messages: 4430
Lieu : Milky Way

Sujet du message: Répondre en citant

philippe a écrit:
Imagine un implant au cerveau pouvant interagir avec l'environnement du net... on peut imaginer aisément que des infos venant vers toi peuvent profiter de ton être réel ou de ton psychisme... non?


Non, pas du tout.
Mon cerveau interagit déjà tous les jours avec le net.
Je ne vois pas en quoi supprimer le clavier, l'écran, les câbles et tout le toutim changerait la situation actuelle.
_________________
shinji.be | dmtvarchives.com | @bongmute
Posté le:
Mar 03 Mar 2009 à 11:14
Top of PageVoir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web du posteur
philippe

Community Manager





Inscrit le: 12 Mar 2004
Messages: 4636
Lieu : entre la seringue et mon vélo

Sujet du message: Répondre en citant

Bruxelles veut protéger les consommateurs des étiquettes électroniques dites "RFID". De plus en plus répandues... et indiscrètes, elles peuvent révéler bien des renseignements à votre insu.


Les étiquettes électroniques dites "RFID" sont de plus en plus fréquentes sur les biens de consommation. Et parfois assimilées à des puces espionnes. Selon des données de la Commission européenne, 2,2 milliards d'étiquettes RFID ont été vendues dans le monde en 2008, dont un tiers en Europe. Soit un marché mondial de 4 milliards d'euros, qui devrait atteindre 20 milliards d'euros en 2018. Mais face à la méfiance et aux inquiétudes que suscite cette nouvelle technologie, la Commission doit proposer ce mardi des recommandations pour protéger les consommateurs.

Il faut dire que ces puces, qui peuvent être lues à distance et pourraient à terme remplacer les codes-barres, apparaissent désormais un peu partout : dans les péages de transport, les cartes de métro, les conteneurs de transport pour les pister le long de la chaîne d'expédition, les billets de spectacle pour les sécuriser... voire sous la peau de clients de discothèques qui se passent ainsi de cartes d'identité et de paiement. Ces puces pourraient même permettre un jour au réfrigérateur de détecter qu'il n'y a plus de lait ou qu'il est périmé, et d'en commander directement au supermarché via internet.

La Commission prépare-t-elle une directive ?

Mais certains y voient aussi des puces espionnes dans la mesure où les données qu'elles contiennent peuvent être lues à l'insu de leur propriétaire. Et révéler ses habitudes de consommation, ses déplacements, voire des renseignements personnels, adresse ou date de naissance. "Aucun Européen ne devrait porter une puce dans l'un de ses biens sans savoir précisément à quoi elle sert, avec la possibilité de la retirer ou de l'éteindre à n'importe quel moment", avait souligné récemment la commissaire européenne chargée des nouvelles technologies, Viviane Reding.

Les recommandations qu'elle doit publier ce mardi visent à permettre aux consommateurs de contrôler les puces présentes sur les objets qu'ils achètent. Bruxelles estime ainsi qu'elles devraient être automatiquement désactivées en magasin, sauf si le consommateur demande expressément à ce qu'elles restent actives. La Commission, qui ne précise pas si elle prépare une législation dans ce domaine, appelle aussi à créer un logo européen commun signalant la présence d'une puce dans un produit, et à identifier clairement les lecteurs de puces, où qu'ils se trouvent.
_________________
Audi, vide, tace, si vis vivere (in pace)
Posté le:
Mar 12 Mai 2009 à 18:44
Top of PageVoir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web du posteur
Koban

Honoris Causa





Inscrit le: 01 Déc 2002
Messages: 1186
Lieu : Agentorangum

Sujet du message: Répondre en citant

Oui, c'est bien gentil de la part de Bruxelles mais je crains que ça ne serve pas à grand chose de vouloir préserver malgré eux du fichage les gens qui adorent s'afficher avec leurs préférences en tout genre partout où on leur laisse un espace pour le faire.

Allez, en route pour le parc humain !

Ah, tiens, au fait, Hadopi is here ...
_________________
Posté le:
Mar 12 Mai 2009 à 20:19
Top of PageVoir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web du posteur
philippe

Community Manager





Inscrit le: 12 Mar 2004
Messages: 4636
Lieu : entre la seringue et mon vélo

Sujet du message: Répondre en citant

bongmute a écrit:
philippe a écrit:
Imagine un implant au cerveau pouvant interagir avec l'environnement du net... on peut imaginer aisément que des infos venant vers toi peuvent profiter de ton être réel ou de ton psychisme... non?


Non, pas du tout.
Mon cerveau interagit déjà tous les jours avec le net.
Je ne vois pas en quoi supprimer le clavier, l'écran, les câbles et tout le toutim changerait la situation actuelle.


Ce que ca va changer? Cela accentue, que dis-je, cela finalise l'inertie polaire qui est notre horizon actuel. Tout doit venir à toi. Le nomadisme est mort au profit d'une sédentarité généralisée.

L'espace réel mute de l'universalité du progrès et de l'espace virtuel. Le Progrès est notre spiritualité universelle au prix de notre démocratie actuelle.

Il y a effectivement la question de l'intimité dévoilée (déniaisée) par le vecteur des télé-communications mais aussi une vision à horizons exponentielles et infinis. Ces points de fuites nous ramènent sur nous même. Plus nous acquérons des vitesses, plus nous perdons des dimensions réelles. Il faudrait pour commencer serait de s'en rendre compte pour trouver un équilibre entre réel/virtuel et non une réaction extrême qui consisterait en un repli sur soi diamétralement opposé à la situation actuelle.

Il ne faut pas s'étonner des mutations sociologiques suite à la vénération du dogme 'Progrès'.

Ce qui est exceptionnel de tes réponses (et c'est sans me moquer et avec respect), c'est la démonstration parfaite que la société ira vers un nouveau fascisme de son plein gré. "Tout naturellement". D'où le titre de ce topic ....
Tout est prétexte pour aller vers une ambition de perfection, de facilité, de confort, de curiosité,... sans se soucier des pertes unilatérales.... cela rejoint, d'une certaine manière, la réponse de Koban sur l'affichage publique de son intimité. Ce qui est, bien évidemment, une image d'épinal d'un futur (proche?).

On parle même, depuis des années, de la télé-sexualité... l'aboutissement suprême de la violation de notre intimité. Les stimulis pourront être véhiculés, contrôlés à distance..... Ce qui est dans la continuité du plug dans le cerveau.


Voilà comment est présenté le livre "La Vitesse" de Paul Virilio qui est un bon résumé du résumé du synopsis de la préface de la tentative d'explication....
Inertie Polaire a écrit:
A l'origine de la science moderne se trouvent le principe d'inertie et celui de la relativité du mouvement exprimés par Galilée...

Aujourd'hui, après des siècles de développement, les technosciences issues de cette pensée aboutissent à la généralisation de ce même principe : l'inertie devient l'horizon prioritaire de l'activité humaine. Ce qui paraissait jusqu'à présent le signe du handicap et de l'infirmité - l'incapacité à se mouvoir pour agir - devient symbole de progrès et de maîtrise du milieu. A l'aménagement du territoire se substitue, dès lors, le contrôle d'environnement, un contrôle où le temps réel de la téléaction l'emporte sur l'espace réel de l'action immédiate, la téléprésence à distance dominant la présence effective des personnes, tout arrive désormais, sans qu'il soit nécessaire de partir. A l'arrivée restreinte des moyens de transport et de télécommunication succède alors l'arrivée généralisée des moyens de télécommunication instantanés, d'où ce confinement domestique, cette inertie domiciliaire présentés le plus souvent comme le comble du confort et de l'autonomie.

Après l'Insécurité du territoire et l'Espace critique, l'inertie polaire parachève un triptyque ébauché il y a une quinzaine d'années par Paul Virilio et consacré à l'évolution du statut de l'espace contemporain.

_________________
Audi, vide, tace, si vis vivere (in pace)
Posté le:
Mar 12 Mai 2009 à 21:14
Top of PageVoir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privéVisiter le site web du posteur
Vince

Master Tape





Inscrit le: 02 Déc 2002
Messages: 2260
Lieu : Versailles

Sujet du message: Répondre en citant

Hi,

il suffit de voir comment tout le monde semble adorer fournir la moindre info (soit disante inutile et inutilisable) sur le net, que cela soit sur Facebouc, Youteub, Myspice, Twister etc... Donc effectivement les sociétés humaines adorent jouer aux grandes colonies de fourmis.

See You

Vince
Posté le:
Jeu 09 Jui 2009 à 1:13
Top of PageVoir le profil de l'utilisateurEnvoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Depeche Mode Forum » Bla-Bla  

Sauter vers:  
Key
  Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

PhpBB Modecelebration - All rights very much reserved 1999 - 2037 | Greetz to Raphmode.net for the fonts | Contact | Flux RSS